7 octobre 2019

Comment repérer un immeuble haussmannien –

Post by :

Category: Immobilier


Bien que Paris soit souvent considérée comme la plus belle ville du monde, c'est surtout grâce au Baron Haussmann. Ce préfet de région Seine de 1853 à 1870 a complètement repensé la capitale.

Georges Eugène Haussmann avait pour mission «d'aérer, d'unifier et d'embellir» Paris. Au cours de la période où a été nommé préfet de la seine En 1853, la capitale s'était déjà modernisée sous l'impulsion des préfets Rambuteau et Berger. Mais Paris reste encore un labyrinthe de petites rues étroites. Les hygiénistes ont estimé que la combinaison de rues étroites et de maisons hautes empêchait une circulation d'air adéquate et propageait ainsi des maladies.

Le baron Haussmann créa ainsi de grandes avenues à Paris et de nouveaux bâtiments. Ces célèbres bâtiments haussmanniens obéissaient à des règles d'apparence strictes. Le préfet a décrété que les façades de ces bâtiments devaient être en pierre de taille et avoir la même hauteur sur toute la rue ou le bloc. Cette règle, cependant, n’est imposée que sur la façade du bâtiment, donnant sur la nouvelle route. C’est pourquoi l’arrière de certains bâtiments ne ressemble pas à leur façade.

Un immeuble typiquement haussmannien au 60 rue de Châteaudun dans le 9ème arrondissement.

Balcon au 2ème et 5ème étage

La hauteur et la largeur du bâtiment doivent également répondre à certains critères. C'est pourquoi les bâtiments haussmanniens n'ont jamais plus de 6 étages. La division des étages obéit à des règles strictes de hiérarchie sociale. Au rez-de-chaussée, des magasins locaux étaient situés de part et d'autre d'une entrée suffisamment grande pour laisser passer des calèches. Les gérants desdites boutiques habitaient au premier étage. Ici, les plafonds sont souvent bas. Les murs sont à bossage, ce qui signifie qu’une couche supplémentaire de pierre faisant saillie vers l’extérieur du bâtiment a été posée, soit pour la décoration, soit pour renforcer le mur.

Le deuxième étage était réservé aux plus riches, car il était assez éloigné de la rue sans trop monter. Ces nobles jouissaient de plafonds plus hauts (3,2 mètres) et de balcons s'étendant sur toute la longueur du bâtiment. Les bourgeois les plus modestes habitaient les troisième, quatrième et cinquième étages. Les troisième et quatrième étages sont décorés de la même façon, mais avec des encadrements de fenêtres moins détaillés et des plafonds plus bas. Les résidents du 5ème étage avaient aussi des balcons, mais uniquement à des fins esthétiques, Haussmann voulant créer une symétrie avec le 2ème étage. Ces balcons étaient souvent moins détaillés. Enfin, au 6ème étage, sous le toit à 45 degrés, se trouvaient les endroits où chambres de bonnes étaient situés. C'est là que l'aide domestique est restée. Aujourd'hui, ces quartiers de femmes de ménage sont souvent transformés en petits studios ou utilisés pour le stockage.

Source: Savez-vous quelles sont les caractéristiques des immeubles haussmanniens?

Photo de couverture: Thierry Bézecourt [CC BY-SA 3.0]

Contactez pour en savoir plus sur l’achat ou la vente de biens immobiliers à Paris.

Want to say something? Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *