30 mars 2019

Analyse approfondie des prix de l'immobilier dans les 5ème, 6ème et 7ème arrondissements de Paris –

Post by :

Category: Immobilier


Il n’est pas nouveau que les prix de l’immobilier à Paris augmentent, avec un prix moyen au mètre carré supérieur à 10 000 € dans plus de la moitié des 20 arrondissements parisiens. Il est toutefois intéressant de noter qu'il existe des disparités de prix entre les petits arrondissements situés dans chaque arrondissement. Dans cet article, nous zoomons sur les 5ème, 6ème et 7ème. Les quartiers les plus chers de Paris, ces arrondissements de la rive gauche, ne cessent d'attirer les familles fortunées, les acheteurs internationaux fortunés et les investisseurs.

Le 5

Ce graphique détaille le prix moyen au mètre carré en euros d'un appartement au 5ème mars 2019, ainsi que le pourcentage d'augmentation de ce prix sur 5 ans.

Bénéficiant de petits espaces (représentant 60% de l'offre immobilière ici) et de grands appartements bourgeoise 5ème arrondissement attire des investisseurs désireux de capitaliser autant sur la population étudiante de la région que sur les familles aisées. Fort de son sens de l'histoire et de ses deux parcs (le Jardin des plantes et le Jardin du Luxembourg), le 5ème a vu ses prix augmenter de près de 8% en 2018, selon MeilleursAgents. Le prix moyen actuel par mètre carré est de 11 830 €.

«Les prix ici sont très élevés. Nous sommes sur le point d'atteindre un prix moyen au mètre carré de 13 000 € pour les biens de luxe de toutes tailles, avec une demande qui reste toujours forte », note Patricia Cariou, directrice de Monge Patrimoine.

La Sorbonne

Le quartier de la Sorbonne s'étend du Panthéon au Jardin du Luxembourg. Dans cette zone privilégiée par les touristes, le prix d'un appartement se situe actuellement autour de 12 290 € / m², après une augmentation de plus de 4% en 2018, selon MeilleursAgents.

UNEBien que quelques grands appartements restent à gagner, le marché est principalement animé par les petits studios très prisés des investisseurs. Rue Saint-Séverin, un espace de 21 m² récemment vendu pour 250 000 €, soit un peu moins de 12 000 € / m2.

Plus près de la Seine, les prix continuent d'augmenter. «Si un espace est vraiment haut de gamme, nous pouvons demander plus de 14 500 euros par mètre carré», ajoute Patricia Cariou.

La gare d'Austerlitz et le Jardin des Plantes

Bien qu’il s’agisse du quartier le plus abordable du 5ème arrondissement, il faut en moyenne plus de 10 000 euros par mètre carré pour effectuer un achat entre la Sorbonne Nouvelle et la gare d’Austerlitz. «La zone autour de la station évolue et de nombreux investisseurs y cherchent un meilleur rendement locatif», explique Patricia Cariou.

Les grands appartements sont toujours particulièrement recherchés, ce qui augmente les prix dans la région. Un appartement de 83 m² rue de Vésale a été vendu 1 200 000 €, soit plus de 14 000 € / m².

Lutèce et Val-de-Grâce

Dans la région de Saint-Victor et du Val-de-Grâce, le marché a été revitalisé ces deux dernières années, avec des hausses de prix de plus de 9%. Non loin des Arènes de Lutèce, cette région continue d'attirer des acheteurs appréciant sa riche histoire. Sur la rue Linné, un appartement de 5 chambres de 114 m² a été vendu pour 1,15 million €, ce qui est inférieur à la moyenne de 11 640 € / m² dans cette zone. La même tendance a été constatée dans le Val-de-Grâce voisin, bien que des disparités aient été observées, le prix au mètre carré pouvant atteindre 14 000 € à mesure que l’on se rapproche de la rue d’Ulm.

Le 6

Ce graphique détaille le prix moyen au mètre carré en euros d'un appartement au 6ème mars 2019, ainsi que le pourcentage d'augmentation de ce prix sur 5 ans.

Le 6ème est l’arrondissement le plus cher de Paris. Le prix moyen d'un appartement ici est d'environ 13 700 € / m², en hausse de 3% par rapport à 2018, selon MeilleursAgents. Il n’est pas rare cependant que les propriétés dépassent 25 000 € / m² sur ce marché saturé, où la concurrence entre acheteurs augmente les prix. «C’est un lieu privilégié qui attire de riches étrangers et des personnes travaillant dans le secteur des finances et des affaires. Il est rare que les premiers acheteurs s’y retrouvent», note Inès Fonteneau du Féau Saint-Germain.

Holding de Saint-Germain-des-Prés

Bien que les prix dans le secteur du 6ème de Saint-Germain-des-Prés n'aient augmenté que de 1,4% au cours de la dernière année, ils sont parmi les plus élevés de la ville. Le prix au mètre carré dans ce quartier avoisine les 14 500 €, ce qui en fait le troisième plus cher de la capitale. De plus, deux des cinq rues les plus chères de Paris se trouvent dans ce quartier: la rue de Furstemberg et la rue de l’Abbaye. Le long de ces rues, les acheteurs intéressés peuvent s’attendre à ce que les prix commencent autour de 20 000 euros / m².

Entre temps, sur la place Saint-Germain, un appartement de 126 m² offrant une vue sur l'église Saint-Germain a été vendu à un acheteur étranger pour un montant supérieur à 28 500 euros / m². «Ce quartier a toujours été un lieu de prédilection pour les acheteurs internationaux», explique Inès Fonteneau, «Saint-Germain est ce à quoi ils pensent lorsqu'ils fantasment sur Paris».

Odéon, un micro marché de l'immobilier de luxe

La présence du Jardin du Luxembourg, situé au cœur du 6ème arrondissement de l’Odéon, a entraîné une augmentation des prix de l’immobilier entre le boulevard Saint-Germain et la rue d’Assas. Avec un prix moyen au mètre carré pour un appartement d'environ 14 430 €, cet arrondissement est le 5ème plus cher de la capitale.

Rue Guynemer, un appartement de 126 m² situé au 5ème étage d'un immeuble de style haussmannien offrant une vue imprenable sur le Luxembourg a été vendu pour plus de 4 millions €, soit près de 33 000 € / m². «La taxe sur la fortune immobilière n'a pas été un obstacle pour les acheteurs, toujours encouragés par les bas taux d'intérêt», analyse Inès Fonteneau. "La propriété continue de se présenter comme un investissement sûr pour les investisseurs et les familles."

Notre-Dame-des-Champs: le plus abordable

Notre-Dame-des-Champs n’est toujours pas à la portée financière de tous. Les prix ont augmenté de 10% au cours des deux dernières années, le prix moyen au mètre carré oscillant actuellement autour de 12 800 euros / m².

Avec plus de boutiques et de devantures que ses secteurs voisins, Notre-Dame-des-Champs doit son dynamisme aux deux grandes rues qui la traversent: la rue de Sèvres et la rue de Rennes. Rue de Rennes, un appartement de quatre chambres de 95 m² s'est vendu à 1,4 million € (14 000 € / m²), bien au-delà du prix moyen au mètre carré.

«C'est un quartier privilégié par les familles pour ses nombreuses écoles et ses espaces verts», détaille Inès Fonteneau. C’est également un domaine dans lequel les familles n’auront pas de mal à trouver des appartements plus grands. Sur le boulevard Raspail, un appartement de 173 m² au 6ème étage a été vendu pour plus de 2,8 millions €.

Le 7

Ce graphique détaille le prix moyen au mètre carré en euros d'un appartement au 7 mars 2019, ainsi que le pourcentage d'augmentation de ce prix sur 5 ans.


Abritant ambassades, bâtiments ministériels et musées et sites culturels de renommée mondiale, le 7ème se vante d'un marché immobilier varié, comprenant autant de petits appartements que de grandes unités. Cette zone attire des familles fortunées et des acheteurs étrangers prospères dans l'espoir de tirer parti du solide potentiel d'investissement offert par la 7ème offre.

«Depuis fin 2018, nous avons constaté un intérêt accru pour le 7ème anniversaire du Brexit avec le retour des citoyens français d’étrangers disposant d’un budget élevé», analyse Dominique de Saint Priest, de l’agence Era Saint Priest.

La Tour Eiffel: l'étoile du 7ème

Bien que le prix moyen au mètre carré dans cet arrondissement avoisine les 13 300 €, certaines propriétés de luxe se vendent jusqu'à 30 000 € / m2, surtout ceux avec vue sur la Tour Eiffel, qui peut automatiquement doubler, voire tripler, le prix. Sur le Champ-de-Mars, un Appartement de 191 m² vendu 3,7 millions €, bien plus que 18 000 € / m2.

Le gros caillou

Selon MeilleursAgents, les prix ont augmenté de plus de 9% en deux ans dans le Gros Caillou. «Cette augmentation n’est pas inquiétante, explique Dominique de Saint Priest, car la présence de clients internationaux contribue à la vitalité du marché.»

École Militaire

Près de l'École Militaire, les prix sont un peu plus abordables. D'après MeilleursAgents, ayant augmenté d'environ 5% au cours des deux dernières années, le prix moyen par mètre carré a été plafonné à 13 000 €. Toutefois, les ventes dépassant cette moyenne ne sont pas rares: un appartement de deux pièces de 33 m² rue de l’Olivet a été vendu pour 550 000 euros (environ 16 700 € / m²).

Propriétés de luxe autour des Invalides et de Saint-Thomas d’Aquin

Entre ses boutiques haut de gamme comme Le Bon Marché et le nouveau Beaupassage, et ses sites culturels, tels que le musée Maillol et le Palais Bourbon, les secteurs Invalides et Saint-Thomas d’Aquin du 7ème rayonnent de luxe. Les biens situés dans ces deux zones ont rarement une valeur inférieure à leur moyenne de 14 000 € / m².

Sur les grandes avenues, les appartements vendus pour plusieurs millions d'euros ne sont pas nouveaux. «Les petits appartements ne connaissent pas non plus de très longues périodes de marché», précise Dominique de Saint Priest. Rue de Verneuil, près de l'ancienne résidence de Serge Gainsbourg, un appartement de 31 m² a été vendu récemment pour 485 000 € (15 645 € / m²).

Sources: Immobilier Paris: le charme latin du 5e ne faiblit pas; Immobilier Paris: les disques du rare et (très) cher 6e; Immobilier Paris: le 7e, coqueluche des étrangers

Photo de couverture: “Paris – Rue Jacob” de Fred Romero est sous licence CC BY 2.0

Contactez pour en savoir plus sur l’achat ou la vente de biens immobiliers à Paris.

Want to say something? Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *