3 mars 2019

Printemps 2019 –

Post by :

Category: Immobilier


Après une année 2018 consacrée au cubisme à Pompidou et au surréalisme (Pablo Picasso, Joan Miró) au Grand Palais et au musée d'Orsay, comprenant des rétrospectives et des expositions thématiques sur Alphonse Mucha, Michael Jackson et Jean-Michel Basquiat, les musées parisiens poursuivent en 2019, après avoir préparé le printemps avec beaucoup de soin. Plusieurs collections de chefs-d'œuvre prêtés, exposées pour la première fois depuis des années en France, ainsi que de nombreuses rétrospectives uniques et diverses collaborations thématiques, se sont réunies pour créer une expérience passionnante et captivante des musées parisiens en 2019. Lisez à l'avance pour avoir un aperçu des expositions les plus prometteuses de la capitale.

LE MODÈLE NOIR DE GÉRICAULT À MATISSE

Edouard Manet, Olympia.

2019 au Musée d’Orsay sera une année multidisciplinaire: oLe 26 mars, le musée présentera Le modèle noir, une exposition questionnant la représentation des personnes de couleur dans les arts visuels, suivant leur traitement esthétique, de l'abolition de l'esclavage en France en 1794 aux temps modernes. L'exposition abordera également les questions politiques, sociales et raciales que les travaux de Théodore Géricault, d'Edouard Manet, de Paul Cézanne, d'Henri Matisse et de Nadar mettent en lumière. L'exposition se concentre sur le modèle et donc sur le dialogue entre l'artiste qui peint, sculpte, grave ou photographie et le modèle qui pose. Un pivot de réflexion audacieux et passionnant, en grande partie grâce à l’évolution et à la féminisation de la direction du Musée d’Orsay au cours des deux dernières années.

LE MODÈLE NOIR DE GÉRICAULT À MATISSE, Musée d’Orsay, 62 rue de Lille, 75007 PARIS. Du 26 mars au 21 juillet 2019.

L’ORIENT DES PEINTRES, DU RÊVE À LA LUMIÈRE

Le bain turc – Félix Edouard Vallotton

Les peintres européens ont longtemps fantasmé sur l'Orient avant de vivre la réalité à travers leurs voyages. Au début, la silhouette féminine de l'odalisque sensuelle a captivé ces hommes et confirmé leurs rêves éveillés. Plus tard, l'expérience rurale et les scènes de la vie quotidienne en plein air ont inspiré de nouvelles pratiques de peinture et provoqué l'émancipation de la couleur. Présentant 60 chefs-d’œuvre d’Europe et des collections publiques et privées les plus réputées des États-Unis, cette exposition vise à apporter une nouvelle perspective à cette tendance artistique.

L’ORIENT DES PEINTRES, DU REVE A LA LUMIERE, Musée Marmottan Monet, 2 rue Louis Boilly, 75016 PARIS. Du 7 mars au 21 juillet 2019.

LA COLLECTION EMIL BÜHRLE

Fichier: Pierre-Auguste Renoir, 1880, Portrait de Mademoiselle Irène Cahen d'Anvers, Sammlung E.G. Bührle.jpg

Pierre-Auguste Renoir, 1880, portrait de mademoiselle Irène Cahen d’Anvers

La collection Bührle est l'une des plus prestigieuses au monde. Cet ensemble, réuni entre 1936 et 1956 à Zurich, offre un panorama de l’art français du 19ème et du début du 20ème siècle. L'exposition explore plusieurs périodes de l'art moderne: impressionnisme (Manet, Monet, Pissarro, Degas, Renoir, Sisley), post-impressionnisme (Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Toulouse-Lautrec), les Nabis (Bonnard, Vuillard), les Fauvistes ( Braque, Derain, Vlaminck) et l’École de Paris (Modigliani) en terminant par l’art de Picasso. Une exposition lourde, dense en histoire!

LA COLLECTION EMIL BÜHRLE, Fondation Dina Vierny – Musée Maillol, 61 Rue de Grenelle, 75007 PARIS. Du 20 mars au 21 juillet 2019.

CALDER – PICASSO

Alexander Calder et Pablo Picasso ont renouvelé notre perception. En explorant à la fois des thèmes figuratifs et abstraits, cette exposition étudiera l’utilisation de l’espace négatif dans les œuvres de ces deux artistes, dans leurs similitudes et leurs différences, et mettra en lumière la relation entre les deux hommes, leurs points communs, leurs rencontres, leurs talents artistiques. collaborations et l'exposition coordonnée de leurs œuvres. L'exposition proposera environ 150 œuvres, organisées de manière thématique et unifiées dans le cadre de l'étude globale du vide, afin de révéler certaines des lourdes tensions formelles et conceptuelles présentes dans les œuvres de ces deux artistes du XXe siècle.

CALDER-PICASSO, Musée Picasso 5 rue de Thorigny, 75003 PARIS. Du 19 février au 25 août.

VASARELY – LE PARTAGE DES FORMES

Victor Vasarely, Supernovae.

Au début du mois de février, le Centre Pompidou présentera la première rétrospective française consacrée au père de l’art optique, Victor Vasarely, depuis plus de 50 ans, en se concentrant sur toutes les facettes de son travail détaillé. Au cours de sa longue carrière, Vasarely n'a jamais cessé de jouer avec des illusions d'optique et différents médiums (peintures, sculptures, œuvres architecturales, publicités). Plus de trois cents œuvres graphiques et ludiques des années 60 et 70 seront exposées de manière chronologique et thématique, 56 ans après sa dernière rétrospective française au Musée des arts décoratifs, évoquant des moments importants de la vie de l'artiste, de sa formation sous la tutelle. de Bauhaus à ses dernières œuvres officielles

VASARELY – LE PARTAGE DES FORMES, Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, 3 rue Beaubourg, 75004 PARIS. Du 6 février au 6 mai 2019.

Image de couverture: Marie-Guillemine Benoist, Portrait d’année. (Marie-Guillemine Benoist [Public domain])

Sources: Les 5 meilleures expositions à venir; Les expositions incontournables en 2019

Contactez pour en savoir plus sur l’achat ou la vente de biens immobiliers à Paris.

Want to say something? Post a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *